top of page

Bosch contribue à la production d’hydrogène vert

Bosch développe des composants pour l’électrolyse de l’hydrogène - début de production en 2025


  • Bosch va développer le stack qui est le composant principal d’un électrolyseur.

  • Bosch investira jusqu’à 500 millions d’euros dans cette nouvelle activité d’ici la fin de la décennie.

  • Stefan Hartung, Président du Directoire de Bosch : « Notre objectif est de soutenir l’expansion rapide de la production d’hydrogène en Europe en utilisant la technologie Bosch. »

Stuttgart et Renningen, Allemagne – Bosch accélère sur l’hydrogène vert : pour une action climatique efficace, le groupe Bosch prévoit non seulement d’utiliser ce nouveau carburant, mais aussi d’être l’une des entreprises qui le produisent. Ainsi, Bosch se lance dans le développement de composants pour les électrolyseurs, qui utilisent l’électrolyse pour dissocier l’eau en hydrogène et en oxygène. Idéalement, l’électricité utilisée pour cette réaction provient de ressources renouvelables comme l’énergie éolienne ou photovoltaïque. On parle ainsi « d’hydrogène vert ». « Nous ne pouvons plus nous permettre de repousser les actions pour le climat, et avons donc pour objectif de soutenir l’expansion rapide de la production d’hydrogène en Europe en utilisant la technologie Bosch », a déclaré Stefan Hartung, président du directoire de Robert Bosch GmbH, lors de la présentation des chiffres annuels de l’entreprise. « Pour ce faire, nous mettrons à profit notre savoir-faire en matière de technologie pour les piles à combustible », a ajouté Markus Heyn, membre du directoire de Bosch et président du secteur d’activité des Solutions pour la mobilité. En s’appuyant sur cette expertise, Bosch affectera le développement de composants électrolytiques au secteur d’activité des Solutions pour la mobilité, en investissant jusqu’à 500 millions d’euros dans cette nouvelle activité d’ici la fin de la décennie. Compte tenu de la diversification de l’énergie, de l’abandon des carburants fossiles et de la nécessité de réduire les émissions de CO2, la demande d’hydrogène vert augmente rapidement - non seulement dans les industries très énergivores comme l’aciérie, les produits chimiques et le fret lourd, mais aussi dans l’immobilier privé. Selon l’Union Européenne, la demande devrait atteindre les dix millions de tonnes par an d’ici 2030. Bosch prévoit que le marché mondial des composants d’électrolyseurs augmentera pour atteindre un volume d’environ 14 milliards d’euros au cours de la même période, et l’Europe devrait connaître les taux de croissance les plus élevés. Au cours des trois prochaines années, afin d’aider les entreprises et la société à réduire leur dépendance aux carburants fossiles et à exploiter de nouvelles formes d’énergie, Bosch prévoit d’investir près de trois milliards d’euros dans des technologies neutres pour le climat telles que l’électrification et l’hydrogène.



Bosch va développer le stack : composant principal d’un électrolyseur

Comme pour la pile à combustible, le composant clé d’un électrolyseur est le stack, qui comprend plusieurs centaines de cellules individuelles connectées en série. Dans chacune de ces cellules, l’électricité est utilisée pour séparer l’eau en hydrogène et en oxygène. C’est l’inverse de ce qui se passe dans une pile à combustible, où l’électricité est produite en combinant l’hydrogène et l’oxygène. Dans les deux cas, la réaction chimique est facilitée par une membrane échangeuse de protons (PEM). Bosch collabore avec plusieurs partenaires pour créer un « module intelligent » en associant un stack pour électrolyseur avec une unité de commande, l’électronique de puissance et divers capteurs. Avec la mise en service d’usines pilotes prévue pour l’année prochaine, Bosch prévoit de fournir ces modules intelligents aux fabricants d’usines d’électrolyse et aux fournisseurs de services industriels dès 2025.

Bosch pourra combiner des modules compacts et les intégrer de façon simple. Ils pourront ensuite être utilisés à la fois dans des unités plus petites d’une capacité maximale de dix mégawatts et dans des usines terrestres et offshore avec des capacités en gigawatts – pour des nouveaux projets, mais aussi pour la reconversion d’usines existantes vers la production d’hydrogène vert. Afin d’améliorer l’efficacité de la production d’hydrogène et de prolonger la durée de vie du stack, les modules intelligents doivent être connectés au cloud Bosch. De plus, une conception modulaire des électrolyseurs devrait permettre un entretien plus flexible : des travaux de maintenance prévus nécessiteront uniquement l’arrêt de certaines sections de l’usine, et non pas de l’ensemble des installations. Bosch travaille également sur des solutions de service incluant le recyclage des composants afin de promouvoir une économie circulaire.


Bosch peut tirer profit de son expertise dans la production en série et générer des économies d’échelle

Contrairement à de nombreux composants électrolytiques actuellement sur le marché, les modules intelligents Bosch seront produits en série. Ainsi, l’opération de fabrication générera des économies d’échelle. « Deux facteurs clés sont majeurs pour le développement de la production d’hydrogène : la vitesse et le coût », a déclaré Markus Heyn. « C’est là que nous pouvons mettre à profit nos forces, grâce à notre expertise dans la production en série et à notre savoir-faire en automobile. » Bosch envisage maintenant de lancer la production en série le plus rapidement possible sur un certain nombre de sites européens. Ces sites comprennent Bamberg et Feuerbach (Allemagne), Tilburg (Pays-Bas), Linz (Autriche) et České Budějovice (République tchèque).


Le développement du portefeuille produits Bosch préservera les emplois

La transformation du secteur de l’automobile représente un énorme défi pour l’ensemble de l’industrie. Comme toujours, la réponse de Bosch est d’innover. En entrant dans un nouveau domaine d’activité, qui ajoutera une activité non-automobile au secteur des Solutions pour la mobilité, Bosch saisit l’occasion de soutenir davantage l’emploi. Dans les années à venir, le développement de cette activité devrait créer du travail pour des centaines de collaborateurs. « En réalité nous faisons trois choses à la fois », a déclaré Markus Heyn. « Nous apportons une contribution importante sur les plans écologique, économique et social. »


Bosch développe des piles à combustible mobiles et stationnaires

Bosch croit fermement en l’hydrogène comme carburant du futur, et développe également des piles à combustible stationnaires et mobiles. Les piles stationnaires sont destinées aux petites centrales électriques pour les villes, les centres de données, les centres commerciaux, les centres d’affaires et les stations de recharge pour les véhicules électriques. Bosch prévoit d’utiliser les piles à combustible mobiles pour promouvoir un transport neutre sur le climat pour les biens et marchandises. Dans cette activité, le portefeuille de produits pour les véhicules va des capteurs individuels aux composants principaux tels que le compresseur d’air électrique, le stack et les systèmes complets de pile à combustible. La production devrait commencer cette année.

ความคิดเห็น


bottom of page